skip to Main Content

Business éthique : les 4 clés pour bien communiquer

Lorsque l’on décide de se lancer dans l’entrepreneuriat ou dans la création d’une société éthique et responsable, le savoir-faire et la qualité priment sur la communication, c’est certes évident, mais c’est une erreur : sur un marché de plus en plus important, se faire une place est difficile et se démarquer est essentiel pour vous aider à grandir. Mais comment communiquer lorsque ce n’est pas notre métier ? Je vous donne les 4 clés pour bien communiquer avec votre audience.

Être authentique

Si je devais commencer par un point, la base de votre communication est votre authenticité, sans forcément trop en faire. Soyez factuels : partagez la composition de vos produits, expliquez-la, parlez de votre processus de fabrication (et si vous en avez l’occasion, vous pouvez même en faire une vidéo !). Présentez votre équipe et leurs fonctions ! Votre transparence est un véritable atout appréciable.

Soyez factuels dans vos messages et évitez la communication outrancière avec des publicités trop envahissantes. Privilégiez l’inbound marketing (attirer votre client avec la production de contenu et le partage de votre expertise plutôt que la prospection) 🙂

Prouver votre responsabilité

Écrire des discours sur le développement durable, c’est bien ! Mais le prouver, c’est mieux. Comment ? Vous pouvez :

  • Partager une carte du monde en y intégrant la localisation de vos usines de production, de vos partenaires ainsi qu’une brève présentation de l’organisation en interne
  • Filmer votre processus de production
  • Publier vos certifications
  • Partager vos chiffres (nombre de produits recyclés, votre impact sur l’environnement, etc.)

La transparence est clé. Sur un marché qui croît de jour en jour, il est très accessible pour une entreprise de surfer sur la vague du “bio et naturel” sans pour autant respecter à 100% ces engagements (l’histoire du 99% d’ingrédients naturels). C’est ce qu’on appelle communément le Greenwashing (actions de marketing et de communication ayant pour but de donner une image écologique et responsable à une entreprise ou une marque).

À ce sujet, je vous invite vivement à checker la playlist “Focus Marketing” créée par La Petite Gaby, qui décrypte les compositions et dénonce les pratiques de Greenwashing.

Comme pour l’authenticité, la transparence est de mise, partagez vos backstages en live sur les réseaux, dans des vidéos sur YouTube, partagez des informations fiables, factuelles, prouvées et vérifiées (comme des certifications), ne vendez pas du vent ou des paroles en l’air mais apportez des éléments concrets à vos argumentaires.

Si nous prenons l’exemple des cosmétiques naturelles, aidez votre prospect à comprendre la composition de vos produits, en précisant ce qu’est exactement chaque ingrédient dans un langage vulgarisé, d’où il provient et quelles sont ses actions bénéfiques pour la peau, le cuir chevelu, etc.

Rendre l’information accessible

Souvent, votre client, désireux de consommer de façon plus responsable, va chercher ces informations sur votre site web : connaître vos procédés de fabrication, votre chaîne logistique, qui sont les ouvriers, comment travaillent-ils, etc. Vous devez pouvoir apporter des réponses rapidement à votre prospect, pour le rassurer et surtout ne pas l’obliger à faire la démarche de vous contacter (il peut rapidement aller voir ailleurs…). Pour que l’information soit facile d’accès, créez une page dédiée qui sera directement accessible dans votre menu (si besoin, vous pouvez faire un menu déroulant pour créer plusieurs pages en fonction de la répartition et de la quantité de vos contenus). Vos méthodes de travail doivent être accessibles en un clic, pour rassurer votre prospect, répondre à ses interrogations et bien-sûr, toujours miser sur la transparence.

Ne pas négliger les codes traditionnels de communication

Bien entendu, en tant qu’entreprise éthique et responsable, vous n’êtes pas un “extra-terrestre” dont les modes de communication diffèrent d’un business traditionnel. Vous devrez toujours définir votre stratégie digitale (canaux, messages clés, tonalité, audience, cible, etc.) et prendre en compte, comme concurrence directe, les business traditionnels. Un consommateur de cosmétiques chimiques n’est pas “contre” la cosmétique naturelle, il faut simplement éliminer les freins qui peuvent le pousser à croire que ce n’est pas fait pour lui (efficacité, prix, etc.).

ENREGISTRER CET ARTICLE SUR PINTEREST

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top